signature

Bonne année 2013

Mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année 2013 !!!
bonne-annee-2013.jpgEn l'espoir qu'elle vous apporte le bonheur de belles découvertes, de nouvelles lectures... ...et écritures !!! J'en profite pour vous inviter à découvrir Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert (une signature est prévue le 25 janvier à Rouen)...

J'espère également avoir le plaisir de partager prochainement des moments d'écriture avec vous lors d'une séance d'ateliers d'écriture (Et pourquoi pas au Café Librairie Ici & aileurs? cliquez ici).

                             

Le Café Librairie Ici & ailleurs* (Rouen) 

m'accueille, pour une séance de signatures le vendredi 25 janvier 2013 à 18h00. Une occasion de nous rencontrer et d'échanger autour du Mystère du pont Gustave-Flaubert et peut-être aussi d'autres choses...

Café Librairie Ici & ailleurs*

31, rue Damiette

76000 ROUEN

Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert Roman  de Pierre Thiry 


mystere-du-pont-flaubert.jpg

Résumé

Ce récit évoque quelques impressions sur des personnages réels: Gustave Flaubert, Giovanni Bottesini, Rouen, le pont Gustave Flaubert... Un grand écrivain, un compositeur de musique oublié, une ville normande, un pont levant peuvent-ils s'emmêler dans la même intrigue ? Giovanni Bottesini (1821-1889) et Gustave Flaubert (1821-1880) se sont-ils rencontrés ? Ce "roman", très imaginaire, où il est question : d'un vélo volé, d'un opéra disparu, du détective privé Jules Kostelos, d'une bibliothécaire portant le nom de Salammbô, du chat noir Charles Hockolmess et d'un rassemblement de vieux gréements à Rouen en 2017, apportera-t-il une réponse ? 

312 pages Editeur: BoD

ISBN 9782810623716

Parution: Décembre 2012

Pourquoi est-ce que j'ai écrit ce roman ?

Ce livre est une fantaisie née de l'envie de brosser un récit dont le pont Gustave-Flaubert serait comme une sorte d'accompagnement de contrebasse: une présence/absence, une discrète suite de notes dont on pourrait presque se passer et qui sont pourtant indispensables. Depuis longtemps je m'interroge sur les rapports entre Flaubert et la musique. Il y a de la musique dans son écriture, mais comment écoutait-il la musique des musiciens? A travers une aventure du «détective privé» Jules Kostelos, la parole sera largement donnée à Flaubert dans un roman où réapparaît Charles Hockolmess le chat noir au chapeau melon mais aussi un certain Giovanni Bottesini virtuose de la contrebasse et contemporain de Gustave Flaubert...Un hommage à Gustave Flaubert qui se déroule dans une ville de Rouen quelque peu revisitée par le rêve....    

25 janvier 2013 au Café Librairie Ici & ailleurs (Rouen) Signature du Mystère du pont Gustave Flaubert.

Le Café Librairie Ici & ailleurs*  (Rouen) m'accueille,

pour une séance de signatures du roman

 «Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert»,

le vendredi 25 janvier 2013 à 18h00. 

Une occasion de nous rencontrer et d'échanger

autour du livre. 

                             Café Librairie Ici & ailleurs*

31, rue Damiette

76000 ROUEN

Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert Roman  de Pierre Thiry 


mystere-du-pont-flaubert.jpg

Résumé

Ce récit évoque quelques impressions sur des personnages réels: Gustave Flaubert, Giovanni Bottesini, Rouen, le pont Gustave Flaubert... Un grand écrivain, un compositeur de musique oublié, une ville normande, un pont levant peuvent-ils s'emmêler dans la même intrigue ? Giovanni Bottesini (1821-1889) et Gustave Flaubert (1821-1880) se sont-ils rencontrés ? Ce "roman", très imaginaire, où il est question : d'un vélo volé, d'un opéra disparu, du détective privé Jules Kostelos, d'une bibliothécaire portant le nom de Salammbô, du chat noir Charles Hockolmess et d'un rassemblement de vieux gréements à Rouen en 2017, apportera-t-il une réponse ? 

312 pages Editeur: BoD

ISBN 9782810623716

Parution: Décembre 2012

Pourquoi est-ce que j'ai écrit ce roman ?

Ce livre est une fantaisie née de l'envie de brosser un récit dont le pont Gustave-Flaubert serait comme une sorte d'accompagnement de contrebasse: une présence/absence, une discrète suite de notes dont on pourrait presque se passer et qui sont pourtant indispensables. Depuis longtemps je m'interroge sur les rapports entre Flaubert et la musique. Il y a de la musique dans son écriture, mais comment écoutait-il la musique des musiciens? A travers une aventure du «détective privé» Jules Kostelos, la parole sera largement donnée à Flaubert dans un roman où réapparaît Charles Hockolmess le chat noir au chapeau melon mais aussi un certain Giovanni Bottesini virtuose de la contrebasse et contemporain de Gustave Flaubert...Un hommage à Gustave Flaubert qui se déroule dans une ville de Rouen quelque peu revisitée par le rêve....    

J'ai même dédicacé Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines à... Shéhérazade !!!

Ce Samedi pluvieux d'Octobre Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines décida donc, de bon matinsavourer-le-temps-de-prendre-le-train.jpg de prendre le train à la gare de Rouen...
isidore-tiperanole-dans-le-tgv.jpg...et même le TGV à la gare de Lyon... (désolé, il a pris  aussi  le métro entre la gare Saint Lazare et la Gare de Lyon, mais j'ai oublié de prendre une photo).
un-ciel-tres-litteraire.jpg... destination Montceau-les-Mines sous un ciel très littéraire...

une-belle-et-grande-table.jpg

...Une opportunité rêvée pour ce petit livre d'aller scintiller sous les projecteurs de l'Espace Culturel Leclerc Avenue du Général Leclerc à Montceau-les-Mines (à deux pas d'un rond-point où parait-il on peut encore voir aujourd'hui de nombreux lapins)... 

Cette séance de signatures du livre fut riche en rencontres merveilleuses. L'Espace Culturel Leclerc était un lieu particulièrement bien choisi puisqu'il est situé non loin d'un rond-point où l'on voit encore aujourd'hui, passer de nombreux lapins... Le climat était donc favorable à la découverte de ce petit conte. Quel auteur de conte n'a-t-il jamais rêvé de dédicacer son livre à Shéhérazade? Cela m'est arrivé à Montceau-les-Mines, j'ai dédicacé un Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines pour Shéhérazade. Ceux qui connaissent mon admiration pour les contes des Mille-et-une nuits, comprendront l'émotion heureuse qui m'a saisi à ce moment là. L'après-midi fertile en belles rencontres avait commencé sur les chapeaux de roue. Un peu après 14h (alors que la séance était censée débuter à 14h45) je dédicaçais le premier livre à deux jeunes enfants  accompagnés de leur papa. Les rencontres s'enchainèrent ensuite, au rythme du passage des clients, nombreux, un samedi après-midi, dans ce vaste espace qui est également l'unique librairie de Montceau-les-Mines, aménagée avec soin. A l'ombre des rayonnages, les clients du magasin peuvent disposer de confortables fauteuils en cuir, où ils peuvent lire et discuter. Je ne doute pas un seul instant que les conversations aient notamment tourné autour  d'Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines tant étaient nombreux les visiteurs qui ont pris en passant un flyer de présentation du livre... J'aimerais avoir un mot pour chacune des personnes à qui j'ai dédicacé le livre ce jour là tant chaque rencontre fut chaleureuse. Je retiendrai les yeux pétillants de cette petite fille dans le regard de qui brillait une telle gourmandise de lire en feuilletant les pages du livre, que j'étais presque intimidé de rédiger ma dédicace. Une dame très souriante, conteuse et également bibliothécaire fut ravie de découvrir ce petit livre, en se demandant si elle n'allait pas en faire prochainement un spectacle. Et, comme bouquet final à ce joyeux feu d'artifice, la dernière dédicace de la journée fut pour un monsieur, dont j'étais très étonné qu'il se mette à feuilleter 'Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines : "Je vais le lire, ça m'intéresse, et ensuite je le mettrai dans ma salle d'attente, cela lui fera de la publicité." Il s'agissait d'un des médecins de Montceau-les-Mines. Ses patients le reconnaîtront, c'est celui où désormais l'attente est plus courte, car on peut y lire l'aventure des trois lapins de Montceau-les-Mines. Enfin dans le courant de l'après-midi, j'ai eu le bonheur de recevoir la visite d'une journaliste du Journal de Saône-et-Loire pour ma troisième interview sur ce quotidien au sujet d'Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines (article à paraître la semaine prochaine). Le journal de Saône-et-Loire avait déjà présenté Isidore Tiperanole dans son édition du 13 aôut dernier cliquez ici. Un article de présentation de la séance de dédicace est paru le 19 Octobre cliquez ici

a-l-ombre-de-marcel-proust.jpg

Merci à Gaelle Bouin la dynamique responsable du rayon livres de l'Espace Culturel de Montceau-les-Mines d'avoir permis à Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines de prendre autant de place en tête de gondole du rayon littérature. Merci aussi à Marcel Proust, de n'avoir pas protesté devant l'ombre que lui a imposé ma présence durant les quelques heures où je me suis assis sur une chaise placée juste devant une pile de ce livre. J'espère que vous ne m'en voulez pas M. Marcel Proust.


Merci à tous les Montcelliens qui se sont attardé auprès de mon petit livre, je garde vos sourires et votre accueil en mémoire. Et si vous passez par l'Espace Culturel Leclerc de Montceau-les-Mines avant les fêtes de fin d'année, vous pouvez y acheter du Marcel Proust (il faut bien que je me rattrape), mais aussi Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines. Vous en trouverez encore des exemplaires en rayons et les libraires de l'Espace Culturel se feront un plaisir de vous le commander, s'il advenait que le stock vienne à s'épuiser.
Espace Culturel Leclerc de Montceau-les-Mines, Avenue du Maréchal Leclerc 71300 Montceau-les-Mines (pas très loin du rond-point où vous aurez peut-être la chance d'apercevoir quelques lapins...)

Pour en savoir plus Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les- Mines a notamment été chroniqué sur les blogs suivants:

Lire la suite